Blog

Les bienfaits de la monodiète

Ce que la monodiète m’a apporté

Cela fait maintenant quatre ans que je pratique régulièrement la monodiète. Elle compte parmi les nombreuses méthodes auxquelles nous avons recours en cure de détoxination. Comme le jeûne ou les diètes ciblées, elle a pour but d’alléger et de simplifier la digestion, en ingérant un seul et unique aliment pour un temps donné. Cela peut être un fruit, un légume, une céréale, un jus. On choisit l’aliment et la durée en fonction du terrain et des objectifs recherchés.

Monodiète d’avril 2022 – bananes pour Madame, pommes pour Monsieur

L’énergie qui était employée par le corps pour digérer est alors réutilisée au profit d’un auto-nettoyage des organes, des humeurs (sang, lymphe, sérums extra et intracellulaire) et des tissus. C’est donc un moyen de libérer et d’alléger le corps du surplus de toxines qui entravent son fonctionnement. En naturopathie, nous considérons la toxémie – l’accumulation de toxines à l’intérieur de l’organisme – comme la base physique de tous les déséquilibres.

Au début de mon parcours, je pratiquais la monodiète quelques jours avant mes règles, plusieurs mois par an, pour « profiter » de l’évacuation de la muqueuse utérine et maximiser la sortie des toxines. A l’époque j’étais toute jeune maman, j’allaitais encore ma première fille, et la monodiète m’a permis de nettoyer mon organisme en douceur et en profondeur. Aujourd’hui, je la pratique si je ressens le besoin d’alléger la digestion, ou encore en cas de maladie bénigne (rhume, grippe etc.), ou encore pour accueillir le changement de saison (printemps et automne). Après plusieurs années de pratique, je peux dire que la monodiète – en complément d’autres techniques et changements d’hygiène – m’a permis de réguler plusieurs des déséquilibres dont je souffrais : règles douloureuses, hyperthyroïdie, infertilité.

Les bienfaits

J’aime pratiquer et conseiller la monodiète car malgré l’effort et la discipline qu’elle demande, elle demeure plus « douce » que le jeune pour initier un parcours en naturopathie, que l’on souhaite préserver sa vitalité ou retrouver un équilibre perdu. En voici quelques uns des bienfaits :

  • Au niveau physique : allège la digestion, facilite la perte de poids dans un objectif de santé et de bien-être, soutient les efforts naturels de détoxination fournis par le corps.
  • Au niveau énergétique : chasse la fatigue, favorise le regain d’énergie, le sommeil réparateur.
  • Au niveau psycho-émotionnel : invite au repos, à la détente et au lâcher prise, des conditions idéales pour faire remonter à la conscience des émotions enfouies et des pensées sources de souffrance, afin de s’en libérer. C’est le moment idéal aussi pour formuler et ancrer, jusque dans nos cellules, de nouvelles intentions.
  • Au niveau spirituel : favorise la reconnexion à l’âme ou à l’inconscient.

Réussir sa monodiète

Pour réussir sa monodiète il faut bien la préparer. Comme pour toute cure de détoxination, une « descente alimentaire » sera nécessaire pour éviter les crises curatives : certains aliments inflammatoires seront supprimés de l’assiette durant les jours précédant la monodiète. Les émonctoires (organes filtres chargés d’éliminer les toxines) seront également activés pour faciliter l’évacuation fluide et rapide des déchets.

Pour réussir sa monodiète, il faudra aussi bien assurer l’après, ce que l’on appelle la cure de revitalisation. Elle est plus importante que la monodiète elle-même, pour combler les carences occasionnées par la détox et donner à l’organisme les nutriments essentiels dont il a besoin pour se régénérer. Pour une monodiète d’une journée, il faudra envisager une revitalisation de deux jours. C’est souvent la revitalisation qui peut être plus difficile à tenir.

Enfin, il faudra se réserver un temps pour soi privilégié (le moins de contraintes possibles) et prévoir des activités simples et ressourçantes : marches dans la Nature, yoga doux, bains chauds, spa, lecture, écriture.

Il est possible d’organiser une monodiète seul(e) chez soi, même si je vous recommande fortement de vous faire accompagner pour éviter les désagréments (je propose des accompagnements individuels à distance). Si votre agenda et vos finances vous le permettent, je vous conseille sincèrement de vivre votre première expérience au sein d’un groupe.

Une cure de détoxination est souvent un rendez-vous particulier avec Soi : il est courant de ressentir une hyperémotivité, une fragilité au cours du processus. Le vivre entouré(e) d’un groupe bienveillant et accompagné(e) de thérapeutes permet de faciliter les processus de libération émotionnelle et de dialogue avec l’inconscient. Un magnifique cadeau pour repartir plus légèr-e et avancer sereinement dans sa vie.

N’hésitez pas à m’écrire pour toute question.

Prenez soin de vous.

L’huile essentielle de rose

Un de mes rituels de lune – Œufs de Yoni et huile essentielle de Rose de Damas

La reine des huiles essentielles

Il faut 12 000 roses pour obtenir un flacon de 15 ml d’huile essentielle… autant dire qu’elle se mérite et se doit d’être utilisée en conscience !

L’huile essentielle de rose est connue pour sa forte qualité vibratoire et sa capacité à entrer en résonance avec nos émotions et notre psyché. Grâce à ses propriétés régénérantes et rééquilibrantes, elle est particulièrement indiquée en cas de troubles physiques dont les causes seraient principalement d’origine psycho-émotionnelle. Autrement dit, si vous avez l’impression de déjà bien prendre soin de votre corps physique à travers les 4 hygiènes naturopathiques, l’huile essentielle de rose peut vous aider à harmoniser votre terrain, qu’il s’agisse de troubles du système immunitaire, nerveux, cutané, génital, urinaire, digestif ou encore cardiovasculaire. Bref, elle agit sur tous les systèmes, en faveur de l’épuration des humeurs (sang, lymphe, liquide interstitiel) des tissus et des organes. Elle participe à la régulation des systèmes hormonal et nerveux, et à la formulation de la réponse immunitaire.

L’huile essentielle de rose est aussi l’une des clés d’activation de notre corps émotionnel et spirituel, puisque elle favorise l’ouverture du cœur et du chakra coronal, trajets de l’énergie d’amour source de guérison.

Un exemple d’utilisation : le rituel de lune

L’huile essentielle de rose accompagne merveilleusement la régénération des tissus des organes génitaux et la réparation du chakra sacré : après un accouchement, en réparation d’un traumatisme ou d’une opération, ou encore en cas de troubles de la prostate. Elle peut s’appliquer en usage externe, en massant le bas du ventre et le bas du dos par exemple.

Depuis un an, à l’occasion de la pleine lune, ou de la nouvelle lune, j’utilise l’huile essentielle de rose diluée dans de l’huile de coco par voie interne. J’enduis mon œuf de yoni avant de l’introduire dans le vagin, et je le laisse pour quelques heures, ou pour la nuit. Les bienfaits des œufs de yoni sont nombreux : affiner la perception et la connaissance de son corps, tonifier le périnée et les muscles du clitoris, et au niveau plus subtil et émotionnel, (r)éveiller et entretenir la libido, son envie de vivre, son ouverture à l’autre (visualisez le bouton de rose qui s’ouvre). Le quartz rose favorise la guérison et la réparation des tissus, le cristal de roche aide à développer sa puissance. L’arôme de la rose vient sublimer ce rituel d’amour de Soi et de manifestation de sa puissance créative (au service de l’amour, toujours !). Personnellement, après deux grossesses et maternités rapprochées et la création de mon entreprise, ce rituel m’a aidée à retrouver la femme qui s’était faite toute petite pour laisser la place à la mère et à l’entrepreneure.

Des dizaines d’autres usages sont possibles avec la rose, étant donné qu’elle peut aider à réguler tous les systèmes du corps : en application sur la peau pour aider la cicatrisation, prévenir l’apparition des rides, ou encore en parfum pour aider à accueillir et à transmuter certaines émotions (colère, rancœur, dureté). En massage sur le thorax en cas de difficultés respiratoires, etc.

Je vous souhaite une belle exploration…

Ps. Il est évident que pour tout usage interne des huiles essentielles, on recherchera une qualité irréprochable. Si vous êtes curieuses d’en savoir plus sur la marque doTERRA, écrivez-moi !

La cure de sève de bouleau

Le printemps s’éveille dans la Nature qui nous entoure, dans nos ventres et dans nos cœurs. Vous vous sentez peut-être encore empreint-e de l’inertie du froid et de la Nature à l’arrêt… Prenons un instant pour remercier l’hiver de nous avoir permis de nous arrêter – parfois contre notre gré – je parle pour les hyper actives et hyper actifs dans mon genre ;). Ce temps de pause nous a permis de nous ressourcer, de prendre de la hauteur avec ce que nous avons traversé, de favoriser l’introspection et peut-être la créativité. Pour tout cela, cher hiver, merci !

Au revoir l’inertie, bienvenue à l’énergie de vie qui explose autour et à l’intérieur de nous ! Le printemps est une « mi-saison » idéale pour détoxiner l’organisme alourdi par l’hiver, les petits plats savoureux partagés, le besoin de cocooning et la démotivation pour le sport en général.

Vous avez peut-être entendu parler de la cure de sève de bouleau… Cette année la sève est montée un petit peu plus tôt que prévu, comme si la Nature ne pouvait plus attendre de se régénérer… Quelle belle invitation !

La sève fraîche de bouleau est intéressante à plusieurs titres :

  • Elle est détoxifiante de l’organisme, car elle a une action drainante sur les « cristaux » (toxines) nichés dans les différents organes-filtres ou émonctoires (foie, reins, peau, poumons) et stagnants dans le sang. Je rappelle que les cristaux qui s’accumulent à l’intérieur de l’organisme peuvent à terme engendrer une acidification du sang et des tissus et provoquer douleurs (articulaires, musculaires, tendineuses, névralgiques, organiques), rougeurs ou des démangeaisons (eczéma)…
  • Elle est également revitalisante car elle contient de nombreux minéraux (calcium, magnésium, potassium, zinc, cuivre, manganèse, fer), des protéines et des acides aminés, des anti-oxydants et des anti-inflammatoires naturels, et des bons sucres (fructose, glucose, galactose, saccharose). Elle offre aussi des probiotiques naturels qui rééquilibrent le microbiote intestinal (renforcement du système immunitaire).

Cette cure peut donc être particulièrement indiquée pour vous si vous souffrez de douleurs et d’inflammation variées (digestives, urinaires, génitales, articulaires), de déséquilibre de la flore intestinale ou vaginale, de problèmes de peau. Elle favorise aussi la perte de poids avec un objectif de santé.

Comme toute cure de détoxination / revitalisation, elle sera d’autant plus efficace si vous l’intégrez à un « programme » holistique : diminuer voire supprimer les aliments et les boissons inflammatoires et à forte teneur en toxines (café, alcool, viande rouge, charcuterie, gluten, sucre raffiné), pratiquer une activité sportive régulière, cultiver le lâcher prise et favoriser la récupération (sommeil, repos, détente). La sève de bouleau fraîche se trouve pour sûr chez les petits producteurs à côté de chez vous, peut-être en magasin bio, et se consomme le matin à jeun, à raison d’une à deux cuillères à soupe diluées dans un verre d’eau, pendant 21 jours (10 jours à minima).

Avant la première prise, vous pouvez prendre quelques respirations conscientes, et prononcer les mots suivants, à voix haute ou dans votre tête (3 fois) :

J’invoque et remercie de tout mon cœur et de tout mon être la matière et l’énergie de la sève de bouleau pour l’associer à ma propre puissance guérisseuse. Je purifie mon corps, mes humeurs, mes organes de tous les cristaux et de l’acidité accumulés par le passé. J’assimile les minéraux, acides aminés, sucres et autres substances fournies par la Terre Mère pour nourrir la régénération de chaque cellule de mon corps. Je reconnais que cela se fait ici et maintenant. Du fond du cœur, merci.

A l’inverse, il est inutile voire contre productif de vous lancer dans une cure de sève de bouleau si :

  • vous vous sentez extrêmement fatigué-e, au bord de l’épuisement, et que la perspective de faire des changements alimentaires ou de reprendre une activité physique vous semble difficile en ce moment. Dans ce cas-là on élaborera un programme pour vous recharger en énergie en priorité, en utilisant d’autres techniques.
  • vous souffrez d’insuffisance rénale et/ou de troubles fonctionnels sévères de l’intestin. Là aussi, d’autres techniques seront plus indiquées pour vous accompagner.

Beau printemps à vous,

Namasté

Atelier yoga & bols chantants

Aix-en-Provence, dimanche 27 février 2022

Crédits photos – Fabienne Volpe

Je suis heureuse de vous proposer, aux côtés de Fabienne, de http://www.lacheprise.fr, une matinée pour s’évader à travers le mouvement, les huiles essentielles et les vibrations des bols de cristal alchimiques et tibétains…

Nous vous proposons un moment de détente dédié à l’invisible, pour prendre une distance saine avec la matière qui nous compose et nous entoure – pour ne pas dire « plomber » ces derniers temps. Vous pouvez vous représenter l’invisible comme une vague de ressources que nous ne voyons pas, et à laquelle nous n’osons pas croire.

Nous voyagerons depuis les parties les plus subtiles de notre être jusqu’à l’infini qui nous englobe. Se détacher un instant de la densité et de la complexité de la matière, pour mieux y revenir, et s’y investir.

A chaque fois que nous parvenons à nous connecter à l’invisible à l’intérieur de nous ou dans l’espace plus vaste qui nous dépasse, nous apprenons quelque chose de nouveau sur nous-même, nous nous découvrons des ressources insoupçonnées. Cela amène de la légèreté, de la simplicité, de la confiance et de l’apaisement.

C’est tout ce que nous vous proposons au cours de cette matinée : partager une tisane, un fruit, un moment de détente et de rires, mettre le corps physique en mouvement, habiter et nourrir nos corps subtils.

Tarif : 40 €

Infos et inscriptions : nguemaayito@gmail.com

L’ostéothérapie

L’osthéothérapie tissulaire réflexe (O.T.R) est une thérapie manuelle qui soulage rapidement les douleurs de type névralgique, articulaire, tendineuse, ligamentaire et musculaire.

Pathologies pouvant être traitées : sciatiques, lumbagos, névralgies, migraines, torticolis, tendinites, entorses, problèmes digestifs (constipation, diarrhée, ballonnements), règles douloureuses, cystites à répétition, congestion du petit bassin, épine calcanéenne, arthrose, arthrite, capsulite rétractile, canal carpien, ronflements, insomnies, asthme, acouphènes.

Crédits photos – Sophia Hoff

Développée par Cyril Béchacq, cette méthode allie des techniques issues de l’ostéopathie, de thérapies manuelles et énergétiques (médecine traditionnelle chinoise). La douleur de la personne est traitée dans une approche holistique, en intervenant uniquement sur les tissus mous (muscles, ligaments, fascias), par vibration (technique manuelle).

Une séance dure de 30 à 45 minutes. Dans 80% des cas, il suffit d’une à trois séances pour la disparition totale de la douleur. Les personnes traitées sentent une amélioration dès l’issue de la première séance.

La naturopathie vitaliste

Qu’est-ce que la naturopathie ?

Après 5 ans d’études, de mise en pratique personnelle et d’accompagnement, je dirais que la naturopathie est à la fois une médecine traditionnelle – on pourrait dire aussi alternative, complémentaire ou encore non conventionnelle (ainsi la définit la Commission européenne) – et une façon de vivre.

Pierre-Valentin MARCHESSEAU, considéré par beaucoup comme le « père fondateur » de la naturopathie en France, la définit comme « l’art de favoriser l’auto-guérison du corps par des moyens naturels« . Selon cette conception, la force de l’énergie vitale et l’intelligence du corps humain nous permettraient, sous certaines conditions, de revenir et de rester à l’équilibre physiologique, émotionnel et mental, et ce malgré les différents stress que nous pouvons rencontrer tout au long de la vie.

Approche traditionnelle et préventive de la Santé

L’accompagnement du naturopathe a donc une visée énergétique : il a pour but, en complément des traitements conventionnels éventuels, d’aider la personne accompagnée à retrouver de l’énergie, pour activer l’auto-guérison au service de l’intelligence du corps. Pour arriver à ce résultat, nous conseillons la personne dans quatre domaines fondamentaux ou hygiènes naturopathiques :

  • Rééquilibrer son alimentation : il ne s’agit pas d’un régime drastique, mais de trouver et d’adopter, sur le long terme, une alimentation adaptée à son organisme (nourrir en intoxiquant le moins possible).
  • Maximiser les fonctions d’élimination : apprendre à observer et évaluer ses « émonctoires » (organes-filtres chargés d’évacuer les toxines hors de l’organisme) et à les faire fonctionner au mieux, pour assurer une bonne élimination des toxines.
  • Inviter le mouvement dans sa vie : le mouvement c’est la vie ! Une pratique sportive physiologique régulière, si possible en extérieur, est fondamental aujourd’hui pour préserver et entretenir sa Santé.
  • Apprendre à lâcher prise : identifier, accueillir et se laisser traverser par les émotions « difficiles », se détacher des jugements de soi et des autres, se positionner dans quelque chose de constructif et de joyeux.

Vous l’aurez compris : la naturopathie vitaliste que je pratique considère que les déséquilibres ont des causes multiples. C’est une approche holistique de la Santé, qui appréhende l’individu sur différents plans : le physique (alimentation, sport, élimination) mais aussi le psycho-émotionnel (lâcher prise). C’est en prenant conscience des interactions entre ces différents plans et de leur lien avec notre état de bien-être que l’on peut regagner plus rapidement en énergie, pour activer l’auto-guérison.

Favoriser l’élimination

Pour point de départ, nous partons du corps physique et des toxines accumulées depuis notre conception : toxines provenant d’une alimentation non adaptée et/ou d’un défaut d’élimination, intoxication aux métaux lourds etc. Pour les naturopathes, tout déséquilibre physique, qu’il soit passager ou chronique, provient d’une saturation des toxines dans l’organisme : c’est la toxémie. Le premier pas sera donc de favoriser le nettoyage de l’organisme de ces toxines, pour favoriser le regain d’énergie. C’est la cure de détoxination, préalable à toute revitalisation.

Dans ce processus nous conseillons souvent des plantes et proposons des techniques manuelles et énergétiques variées. Toutes ces techniques sont d’autant plus efficaces et impactantes si elles s’inscrivent dans une démarche globale (mise en place des hygiènes alimentaire, émonctorielle, musculaire et nerveuse).

Une façon de vivre

En s’élançant avec authenticité sur le chemin « naturo », nous prenons souvent conscience des liens entre nos habitudes de vie et notre état de bien-être. Cela peut parfois être déstabilisant, car cela remet en question certains schémas ou tendances bien ancrés en nous depuis l’enfance. Certaines personnes s’arrêtent alors et décident de suivre un autre chemin.

Plus on prend le temps d’intégrer les changements en douceur, sans se frustrer ou se contraindre, plus l’on se donne de chances d’observer le regain d’énergie : commence alors un processus de nettoyage et de libération puissant… D’abord sur le plan physique, puis, à travers un réalignement et un réajustement subtils et profonds, sur les plans émotionnel, mental, voire spirituel (pour celles et ceux qui y croient).

Le retour à la simplicité, à la Nature et à ses bienfaits, est aussi le début d’un véritable retour à Soi.

Je suis heureuse de vous accompagner sur ce chemin.

Chaleureusement,

Ayito